amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr

CRISE SANITAIRE

Covid-19 : le Covars souhaite « la réouverture de centres de vaccination en mairie »

 

 

L'instance qui a remplacé le Conseil scientifique, le Covars, vient de rendre public son dernier avis. S'il ne demande pas de réactiver l'obligation du port du masque, il propose de relancer une campagne de vaccination de façon énergique. 

 

 

 

Le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) a rendu son avis le 16 décembre sur l’actualité de la situation épidémique en France. La situation reste en effet préoccupante, car marquée par non pas une, mais trois épidémies concomitantes : la grippe, la bronchiolite et la neuvième vague de covid-19. 

Triple épidémie

Sur le front du covid-19, il semble néanmoins que le pic de cette nouvelle vague ait été franchi. Les indicateurs produits par Santé publique France, sur les sept derniers jours, sont tous en baisse : nombre de nouveaux cas en baisse de presque 25 %, taux d’incidence en diminution de 9,1 %. L’épidémie continue de progresser, mais beaucoup moins vite que les semaines précédentes. 

Ceci dit, les conséquences de la hausse rapide des cas constatée ces dernières semaines continuent de se faire sentir, puisque le taux d’hospitalisations, d’admissions en soins critiques et de décès continuent, eux, de croître : il y a encore eu quasiment 600 morts du covid-19 la semaine dernière. 

Cette neuvième vague est « relativement comparable aux deux précédentes », constate le Covars, avec « une proportion modérée de formes graves (…) et un faible taux d’hospitalisation en soins critiques ». Le comité appelle malgré tout à la prudence : la baisse des températures et l’approche des fêtes, avec ce qu’elles impliquent de « brassage intergénérationnel en lieux clos », peut amener à une reprise de la hausse des infections. La levée partielle des mesures  de protection en Chine apparaît également aux spécialistes comme un facteur de risque supplémentaire. 

Concernant la grippe, le Covars relève que l’épidémie est cette année « de grande amplitude », et que son pic ne sera pas atteint avant la fin décembre. Quant à la bronchiolite, le pire semble passé, le pic épidémique ayant été atteint « en semaine 48 », c’est-à-dire celle du 28 novembre. 

La concomitance de ces trois épidémies a mis l’hôpital « dans une situation critique », notent les scientifiques, « avec des risques accrus de saturation hospitalière ». 

Acceptation en baisse

Les auteurs de la note se livrent à un point précis de la vaccination : après « un démarrage lent », le rythme « s’accélère nettement »  depuis une quinzaine de jours, avec une moyenne de 150 000 vaccinations par jour depuis le 15 décembre. Reste que les chiffres sont encore trop faibles : seulement 16 % des personnes de plus de 80 ans ont reçu leur dernier rappel. 

Le Covars note que « l’acceptation »  sociale de ces vaccins répétés est de plus en plus faible dans la population. 

Le constat est le même pour le dépistage : le niveau de tests est resté relativement faible même au cœur de la neuvième vague (moins de 700 000 tests par semaine début décembre, contre trois millions avant l’été). La cause en est « la réduction de la  perception du risque Covid et la diminution objective de l’impact de l’épidémie », écrivent les scientifiques. Néanmoins, cette diminution des tests recensés dans la base Sidep peut également avoir pour cause un recours accru aux autotests qui, eux, ne sont pas recensés. 

Pas d’obligation du port du masque

On attendait de savoir si le Covars allait, ou non, recommander de rendre à nouveau le masque obligatoire, au moins dans les transports collectifs et/ou les lieux clos. La réponse est finalement non. Les scientifiques, dans leur note, pèsent le pour et le contre : en faveur de l’obligation, ils relèvent que celle-ci aurait « un effet rapide », et permettrait de mettre fin à une « stigmatisation »  de ceux qui portent le masque. À l’inverse, les scientifiques estiment qu’il est préférable d’aller vers « la recherche active de l’adhésion des individus au port du masque à chaque reprise épidémique », sur une base volontaire donc. Ils craignent également qu’une telle mesure soit interprétée comme « une limitation des libertés »  sans que le niveau de risque le nécessite forcément. 

En conséquence, le Covars recommande simplement « d’assurer la distribution de masques à toutes les personnes souhaitant y avoir recours », en mettant notamment à disposition, gratuitement, des masques « partout où ils sont nécessaires ». 

Vaccination

Le Covars appelle surtout à « intensifier la campagne de vaccination, à la fois contre le covid-19 et contre la grippe ». D’abord en renforçant et en simplifiant la communication , avec « des messages simples et facilement appréhendables par les populations éligibles », notamment les plus de 80 ans et les publics fragiles. 

Le comité appelle également à « une meilleure accessibilité de la vaccination dans l’ensemble des lieux de santé ». Enfin, il recommande « la réouverture de centres dédiés, notamment dans les mairies », en ayant si besoin « recours à des professionnels de santé en retraite ou des étudiants en santé en cas de manque de ressources humaines ». 

(Source: Article de Franck LEMARC pour Maire-Info 20/12/2022)

 

Mairie d'Amance - 19 Grande Rue - 10140 AMANCE - Tél : 03 25 41 37 36 - Canton Vendeuvre sur Barse - Aube - Champagne Ardenne - Création OvOtix motorisation Clé de Site

 ok
Inscription à la newsletter : 
 ok
Vous êtes ici > CRISE SANITAIRE
cliquer à droite de la photo pour avancer dans le diaporama, à gauche pour revenir, sur une vignette pour afficher la photo
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr

precedent suivant

Site de Amance La Ville au Bois dans l'Aube

amance ville au bois dans l'aube

Mairie d'Amance et de la Ville aux Bois

amance ville au bois dans l'aube

Conseil Général de l'Aube   Région champagne ardenne      Le site internet de la Région Grand Est

    La solution de paiement de la Direction Générale des Finances Publiques

 

 

 

Mairie d'Amance et de la Ville aux Bois

amance ville au bois dans l'aube