amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr

GOUVERNEMENT

Remaniement ministériel : trois maires au gouvernement

 

 

Le gouvernement Borne 2 a été dévoilé en fin de matinée, à peine un mois et demi après la nomination du premier. Plusieurs maires, dont la présidente de Villes de France, Caroline Cayeux, sont nommés ou promus à des postes importants. 

 

 

 

Le relatif échec de la majorité présidentielle aux élections législatives avait conduit Emmanuel Macron à espérer un gouvernement de « coalition », allant de la droite à la gauche, qui pourrait laisser espérer un vote plus aisé dans une Assemblée nationale dépourvue de majorité absolue. 

Il n’en est finalement rien : le pléthorique gouvernement (31 ministres et 10 secrétaires d’État) qui a été dévoilé ce matin ne fera pas bouger les lignes à l’Assemblée nationale, les grands partis d’opposition ayant fermement refusé de répondre aux offres de coopération de l’Élysée. 

Trois maires nommés ou promus

Indépendamment même de ces questions politiques, il était indispensable de remplacer trois ministres, battues aux élections législatives : Justine Bénin au secrétariat d’Etat à la Mer, et surtout, à la tête de deux ministères particulièrement cruciaux, Brigitte Bourguignon à la Santé et Amélie de Montchalin à la tête du super-ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. 

Pour ce dernier poste, c’est donc Christophe Béchu, maire d’Angers, qui a été choisi – sérieuse promotion pour celui qui était dans la précédente mouture du gouvernement ministre délégué chargé des Collectivités locales, sous la double houlette d’Amélie de Montchalin et de Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur). Proche d’Édouard Philippe, le maire d’Angers n’est pas spécialement connu pour ses prises de position écologistes – mais il faut reconnaître qu’Amélie de Montchalin ne l’était pas plus. Il est, en revanche, un indiscutable connaisseur des questions liées aux collectivités locales, ce qui en fera, comme Jaqueline Gourault ces dernières années, un ministre de la Cohésion des territoires qui a le mérite de connaître les élus. 

Au ministère délégué chargé des Collectivités territoriales, c’est également une maire qui s’installe, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de Caroline Cayeux, maire de Beauvais, présidente depuis 2014 de l’association Villes de France et présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) depuis le 1er janvier 2020. C’est donc une experte qui a été nommée à ce poste. C’est la deuxième fois qu’Emmanuel Macron parvient à attirer au gouvernement un président d’association d’élus, après Olivier Dussopt, ancien président de l’APVF, dès 2017. 

Un autre maire entre au gouvernement en la personne d’Olivier Klein, qui prend le portefeuille, pas encore attribué dans le précédent gouvernement, de la Ville et du Logement. Ancien membre du PCF passé au PS en 2006 (qu’il a quitté en 2020 pour soutenir Emmanuel Macron), Olivier Klein est maire de Clichy-sous-Bois depuis 2011 et il est, lui aussi, un indiscutable connaisseur du sujet : il a été vice-président du Conseil national des villes et, surtout, préside l’Anru (Agence nationale de la rénovation urbaine) depuis 2018.

Un ministre délégué aux Transports a été (enfin) nommé auprès de Christophe Béchu : il s’agit de Clément Beaune, qui n’avait exercé jusqu’ici que des responsabilités sur la question européenne, comme conseiller spécial puis comme ministre. 

Un urgentiste à la Santé

C’est François Braun qui a été nommé ministre de la Santé en remplacement de Brigitte Bourguignon. Médecin urgentiste, patron des urgences du CHU de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France, François Braun a été choisi il y a un mois pour piloter une mission flash sur la situation des urgences, dont il a rendu les conclusions vendredi dernier (lire article ci-dessous). Son travail a visiblement été apprécié puisqu’il lui est maintenant demandé de mettre en œuvre ses propres préconisations. 

Il aura auprès de lui une ministre déléguée avec un nouveau portefeuille, intitulé « organisation territoriale et professions de santé », en la personne d’Agnès Firmin Le Bodo. Députée de la Seine-Maritime très active pendant la précédente mandature, Agnès Firmin Le Bodo a été adjointe au maire du Havre en 2014, et était la deuxième de liste d’Édouard Philippe dans cette même ville aux élections municipales de 2020. 

Damien Abad, mis en cause dans des affaires d’agressions sexuelles, a finalement été exfiltré de son poste de ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes âgées. Il est remplacé par Jean-François Combe, directeur général de la Croix-Rouge, qui sera secondé par Geneviève Darrieussecq, qui signe son retour au gouvernement en tant que ministre déléguée aux Personnes handicapées. 

Autres revenantes de l’équipe de Jean Castex : Marlène Schiappa, qui devient secrétaire d’Etat chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative ; et Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et au Service national universel. 

Nouveaux entrants, nouveaux portefeuilles

Gérald Darmanin voit ses responsabilités élargies en devenant non plus seulement ministre de l’Intérieur mais « ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ». Il sera secondé comme ministre délégué aux Outre-mer, en remplacement de Yaël Braun-Pivet, de Jean-François Carenco, ancien préfet de Paris (mais également du Rhône, de la Haute-Garonne, de la Guadeloupe et de plusieurs autres départements). Jean-François Carenco était président de la Commission de régulation de l’énergie depuis 2017. 

Plusieurs ministères délégués ou secrétariats d’État, qui faisaient défaut dans le précédent gouvernement, ont été pourvus. C’est le cas du numérique, qui revient au député MoDem Jean-Noël Barrot ; des PME, de l’artisanat et du commerce, confié à l’ancienne porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire ; de l’Industrie, qui revient à Roland Lescure, député des Français de l’étranger, ancien président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale et, par ailleurs, ancien vice-président d’un important fonds de pension au Canada. 

Notons enfin l’arrivée au gouvernement, en tant que secrétaire d’Etat chargée de l’Écologie, de Bérangère Couillard, députée Renaissance (LaREM) jusqu’ici surtout impliquée dans les questions d’égalité entre les hommes et les femmes. Et de Dominique Faure comme secrétaire d’Etat chargé de la Ruralité – la ruralité n’a donc plus de ministère de plein exercice. Dominique Faure était jusqu’à présent députée Renaissance de la Haute-Garonne. 

Le porte-parolat de ce nouveau gouvernement sera assuré par l’ancien ministre de la Santé, Olivier Véran, qui transmet son portefeuille de chargé des relations avec le Parlement à Franck Riester. 

(Source: Article de Franck LEMARC pour Maire-Info 04/07/2022)

 

 

Mairie d'Amance - 19 Grande Rue - 10140 AMANCE - Tél : 03 25 41 37 36 - Canton Vendeuvre sur Barse - Aube - Champagne Ardenne - Création OvOtix motorisation Clé de Site

 ok
Inscription à la newsletter : 
 ok
Vous êtes ici > GOUVERNEMENT
cliquer à droite de la photo pour avancer dans le diaporama, à gauche pour revenir, sur une vignette pour afficher la photo
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr
amancevilleaubois.fr

precedent suivant

Site de Amance La Ville au Bois dans l'Aube

amance ville au bois dans l'aube

Mairie d'Amance et de la Ville aux Bois

amance ville au bois dans l'aube

Conseil Général de l'Aube   Région champagne ardenne      Le site internet de la Région Grand Est

    La solution de paiement de la Direction Générale des Finances Publiques

 

 

 

Mairie d'Amance et de la Ville aux Bois

amance ville au bois dans l'aube